Balade sur les marchés du Vietnam

En cette période d’avant fêtes où les marchés de Noël fleurissent, comment ne pas évoquer les marchés vietnamiens si exotiques ?

Surtout quand vous êtes au Vietnam, n’hésitez pas à visiter les marchés à chaque fois que l’occasion se présente, tous les marchés, ceux de montagne, des villages, des villes, les marchés flottants du Delta du Mékong. Ils ont chacun leur style, leur ambiance. Un marché de Ha Noi a un parfum différent, une atmosphère différente d’un marché de Hué ou de Ho Chi Minh ville. Les marchés ethniques de montagne sont un ravissement de couleurs. Les marchés du delta du Mékong qu’ils soient sur l’eau ou à terre sont incroyables par la diversité des produits exposés. Il se passe toujours plein d’histoires sur les marchés, et c’est aussi l’occasion de rencontrer la population et d’échanger.

 

 

 

Tran Hung Dao

Parfums, ambiance, vous serez on ne peut plus surpris par la quantité et la variété des produits : des fruits bien sûr, des dizaines de variétés de mangues, de bananes, les litchis, ramboutans, mangoustans… Mais aussi des poissons, des grenouilles, des crustacés dont les fameuses crevettes tigres, les écrevisses bleues du Mekong vendues vivantes. Des légumes dont beaucoup sont inconnus en Europe, les herbes aromatiques fraîches très utilisées dans la cuisine vietnamienne. Dans un coin du marché, vous trouverez les condiments, vous ne pourrez pas vous tromper, c’est votre nez qui vous le dira : le nuoc mam (la sauce de poisson saumurée), mais aussi le mom tom, la pâte de crevette fermentée. Les épices sont présents aussi, allez sentir le poivre blanc de Phu Quoc, le noir de Pleiku, la cannelle fraîchement récoltée : un régal. Vous serez sans doute surpris de voir de grands étalages de bonbons et fruits confits très populaires au Vietnam, surtout pendant la période du Têt (le nouvel an lunaire). Je vous recommande de gouter au gingembre confit, fort, et énergisant. Les étals de riz sont impressionnants avec des centaines de riz différents, des riz blancs, des riz gluants, et aussi des riz rouges, noirs, longs, courts, ronds. De ce côté, chaque marché vietnamien est une encyclopédie de toutes les espèces de riz. Un très joli coin du marché est celui où l’on vend les fleurs, les encens, les offrandes pour les génies et les ancêtres. Vous trouverez aussi beaucoup de petits stands où on vous préparera dans la minute une soupe de nouilles comme le pho, le bun bo hue, le hu tieu nam vang, le bo Kho, le sandwich vietnamien… des desserts aussi comme les « ché ». Les marchés vietnamiens sont plein de vie, elle grouille dans tous les coins. Par contre, à éviter si vous êtes agoraphobe…

 

 

 

Au marché, les gens y vont d’abord pour y faire leurs courses. Quotidiennement dans les villes et certains villages, parce qu’ici, on ne cuisine que du frais, que des produits du jour voire même vendus encore vivants comme les volailles, les poissons, les grenouilles…. Quand j’explique aux Vietnamiens qu’en Europe les gens vont faire leurs courses une fois par semaine et plutôt dans des grandes surfaces, qu’ils achètent leur poulet sous cellophane, ils me regardent avec des grands yeux écarquillés et un brin dégoutés. Cuisiner un produit congelé, sous vide ou conservé quelques jours dans le frigo, ce n’est pas vraiment appétissant pour eux. Surtout le marché au Vietnam est un élément central de la vie sociale. Cela se conçoit facilement en montagne ou à la campagne où c’est l’occasion aux familles de se rencontrer, montrer le petit ou la petite dernière, se mettre d’accord sur le meilleur moment pour préparer la rizière. Mais c’est aussi le cas dans les grandes villes où le marché est avant tout un lieu social, un lieu où il faut se montrer et entretenir l’amitié.

 

 

Allez visiter les marchés vietnamiens, c’est noël au quotidien. Vous y retrouverez un brin de nostalgie, des marchés tels qu’ils étaient il n’y a pas si longtemps dans votre ville, votre village, un endroit d’échanges et de convivialité où l’on peut encore discuter le prix avec le commerçant et revoir les vieux copains.