Pourquoi le delta du Mékong ?
Le sens du voyage...

Nous pourrions vous parler pendant des heures de cette terre de cocagne qu’est le delta du Mékong, de ses vastes labyrinthes façonnés par les rivières, canaux et arroyos jouant entre les innombrables vergers, maraichers et pépinières, des îlots cachant derrière les haies de bambou et les étangs de lotus, les maisons sages aux larges jardins de bonzaï, où règne le parfum enivrant du jasmin, des ombres chinoises formées par les cocoteraies, seuls remparts entre l’horizon et l’immensité des rizières, de ce pays d’eau à perte de vue où ciel et terre se conjuguent en de surprenantes lumières versatiles vertes et dorées, terre riche baignée par les eaux généreuses du Mékong.

 

 

Nous pourrions aussi vous raconter ce delta laborieux aux nombreuses briqueteries avec leurs fours tout en rondeurs, de ces ateliers où par plus de 38°c les ouvrières confectionnent galettes de riz, pains de sucre de cane, caramels au lait de coco, préparent les noix de cajou, conditionnent le riz. Nous pourrions évoquer les balais incessants des barges remplies de riz, ou de sable du lit du Mékong jusqu’à la limite de la flottabilité et de ses sampans aux yeux hypotoniques qui transportent pour tout le pays et au-delà tous les trésors du delta.

 

 

Et en dire encore plus sur ses villes que seule la torpeur du midi arrive à assagir. Le matin, les marchés forment de véritables fourmilières aux odeurs entêtantes foisonnant de victuailles, poissons et crustacés vivants, poulets et canards caquetant, fruits et légumes multicolores, fleurs pour les offrandes.

 


 

Au détour d’une rue, une maison centenaire faite de briques et de bois sombres vous invite à découvrir ses secrets. Entre les volutes d’encens, les boiseries aux motifs floraux, les oiseaux finement sculptés, les meubles de bois noirs laqués marquetés de nacre qui évoquent le souvenir des paysages du Nord des ancêtres et les symboles de la famille qui vivait là.

 

 

Nous pourrions encore vous décrire la magie des temples taôistes, la ferveur rencontrée dans les pagodes ou encore le style surprenant des temples Cao Daï. Vous trouverez moult informations et descriptions des paysages et cités du delta dans vos guides de voyage et sur notre site .

 

Le delta, c’est en fait bien plus que cela. Chaque fois que nous revenons du delta, nos plus grands souvenirs, ceux qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires sont nos rencontres avec les gens du Mékong. Et ça, c’est introuvable quelque soit le guide. Comme toujours dans un voyage ce sont les humains qui permettent de faire le lien entre un pays et son histoire. Or dans le delta, pourvu qu’on prenne son temps, qu’on se laisse entrainer par son rythme et qu’on soit curieux des autres, la dimension humaine met en relief toute la beauté des lieux sans doute encore plus que partout ailleurs.

 


 

Nous vous invitons à vous perdre dans le delta du Mékong, à le parcourir lentement, à pied, en bateau, à vélo. Partout vous croiserez ce sourire bienveillant d’une ancienne, les appels des enfants : « ong tay oi, ong tay oi, hello hello », et leurs rires à la fois joueur et timide, un homme sortant de chez lui pour vous inviter à prendre un thé. Il n’est pas rare qu’il aille cueillir des fruits de son jardin pour vous les offrir. Partout, tout le monde vous salut, vous apostrophe, vous pose des dizaines de questions.

Pour traverser un bras du fleuve et aller d’une rive à une autre, nous vous conseillons de prendre l’un des nombreux bacs. Les traversées sont toujours des moments particuliers.

 

Il est fréquent que les gens viennent pour vous parler, curieux de savoir d’où vous venez, ce que vous pensez de leur pays, de leur région, soucieux que vous aimiez l’endroit. S’il y a des enfants à bord, comme c’est presque toujours le cas, alors c’est à celles ou ceux qui vont réussir à se faire prendre en photo et au moment de se regarder sur l’écran de l’appareil, grosse crises de rire assurées.

 

 

Nous rencontrons des gens simples et merveilleux dans le delta du Mékong, accueillants, souriants et toujours plein d’humour.

 

Bien plus qu’un hôtel de charme ou de luxe, qu’un panorama, qu’un monument ou de vieilles pierres. Nous sommes convaincus que ce qui donne tout son sens au voyage ce sont les rencontres avec les gens. Ces rencontres qui tissent les liens entre le voyageur, la terre et son histoire. Ces moments de vie qui enrichissent l’humain que nous sommes en lui montrant le monde sous d’autres perspectives. De quoi vous souviendrez vous le plus de votre voyage dans 5 ou 10 ans ? Des paysages de pains de sucre dans la mer ? Ou des pécheurs qui vous ont invité à partager leur poisson ?